L’Afrique du Sud lance trois nanosatellites pour observer l’espace maritime

L’Afrique du Sud lance trois nanosatellites pour observer l’espace maritime

Ces satellites ont été entièrement conçus en Afrique du Sud par des ingénieurs de l’Institut de technologie franco-sud-africain du Cap. Ils ont ensuite été lancés depuis Cap Canaveral aux États-Unis via une fusée SpaceX.

La compagnie d’Elon Musk, lui-même originaire d’Afrique du Sud Diffusion en direct en orbite autour de cette constellation de petits satellites destinés à surveiller l’espace maritime sud-africain. Avec cet investissement d’environ 1,5 million d’euros sur trois ans, l’Afrique du Sud espère de nombreux retombées économiques.

Jusqu’à présent, l’Afrique du Sud a payé des sociétés étrangères pour surveiller ses côtes depuis l’espace. Elle peut désormais s’appuyer sur ses trois nanosatellites : des boîtiers de 20 centimètres de haut et 10 centimètres de large.

Les informations recueillies par ce qu’on appelle une « constellation de satellites » seront mises à disposition des pays de la région ayant un littoral : c’est une autre manne financière pour l’Afrique du Sud. Ils peuvent analyser leurs stocks de poissons, surveiller le trafic maritime et détecter les navires qui fuient du pétrole.

Avec ce lancement, l’Afrique du Sud rêve d’une industrie aéronautique. Elle veut montrer qu’elle a la capacité de construire des satellites puis de les exporter. Prochaine étape : concevez des modèles plus grands et apprenez à les envoyer tous là-bas.

SpaceX a été choisi pour ce lancement pour le moment. Une fierté pour Dr. Blade Nzimande, ministre sud-africain des études supérieures, de la science et de l’innovation. Evoquant Elon Musk, sud-africain de naissance, il a confié qu’il aimait être en contact avec la diaspora aux Etats-Unis.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0